Des Affaires pour la Mission

Dans le monde en développement, les poulets, le logement, les champignons, les souliers, les ordinateurs, la fabrication de pullovers, les ventes porte à porte, les poissons, les bananes et beaucoup d’autres choses produisent de l’argent localement pour financer la mission et travailler avec les pauvres.

Une usine de paillassons en Indonésie

Pour moins de 1000 USD comme fonds de démarrage, cette petite usine emploie des hommes pauvres locaux et des femmes, la plupart sont des musulmans qui travaillent en harmonie avec les propriétaires chrétiens. De bons salaires sont payés et les profits sont investis dans des projets et les soins des pauvres locaux au travers d’une église locale. Pour un investissement similaire, une maison de vente de fruits en détail a été ouverte au Pakistan et la Côte-d’Ivoire a une entreprise de vente de riz, toutes étaient rentables dès le premier jour.

Plantations au Burkina-Faso, Liberia et en Ouganda

Des centaines d’hectares de terre aride et semi-désertique sont irrigués et cultivés avec des bananes, du manioc, des ananas, des oranges et des cultures arables qui produisent de l’emploi et donnent une culture de rente importante plusieurs fois par an et qui potentiellement peut fournir un revenu énorme à la mission locale, à l’implantation d’églises et à l’action sociale pour les plus pauvres.

Affaires et Mission vont ensembles comme le gant et la main

Beaucoup d’hommes et de femmes d’affaires au Royaume-Uni, en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique voient leurs dons pour l’évangile comme la vraie raison pour laquelle ils sont dans les affaires. Dans Genèse 12 : 1-3, Dieu a promis de bénir ceux qui bénissent le travail de la mission et pendant plus de 30 ans nous avons prouvé que ceci est bien le cas. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre.

Voir aussi

Notre page de nouvelles

Appelé aux affaires pas à la chaire.

Banque DCI pour les Pauvres.

La Fête pour les Pauvres.

Social Share Toolbar