La Banque pour le Commerce des Chèvres

La banque pour le commerce des chèvres est l’un de nos projets le plus réussi et le plus sûr.

Pour un orphelin qui ne possède rien, recevoir en cadeau une chèvre est d’une importance inestimable, surtout dans les sociétés où la valeur d’un homme se mesure par le nombre d’animaux qu’il possède.   Une chèvre donne de la fierté à son propriétaire. Elle stimule la condition pssychologique et émotionnelle de l’orphelin qui peut maintenant marcher dans les rues, tête haute. Après un certain temps, la chèvre devient deux, puis quatre, puis huit. Généralement, huit chèvres peuvent être échangées contre une vache en état de grossesse. Là, l’orphelin possède une véritable richesse, une garantie contre les désastres qui peuvent arriver et une confiance pour se marier. Tout cela à cause d’une chèvre qui, entre-temps, aura donné du lait, des engrais et de quoi payer les frais de scolarité des enfants, leurs livres de classe et leurs vêtements.

Comment fonctionne cette procédure?

Un groupe d’orphelins, ou de femmes ou peut-être d’hommes, reçoivent un crédit de dix chèvres tout au plus, pour les aider à sortir de la pauvreté ou de la dépendance.

Ce moyen est possible parce que les chèvres élévées naturellement, sans une technicité sophistiquée, produisent du lait pour nourrir les enfants de la famille. Leur santé s’améliore remarquablement. Les chèvres donnent aussi de l’engrais que les femmes utilisent pour fertiliser leur parcelle de terrain.  Les plantes croîssent et se miltiplient mieux.Non seulement  les familles sont rassasiées, mais elles arrivent même à laisser un reste d’aliments qu’elles revendent. Cela veut dire que ces familles auront de quoi payer les habits, les médicaments, et les frais de scolarités pour leurs enfants. Les chèvres produisent plus de chèvres, souvent des jumelles. Même après leur mort, elles donnent leur peau qui a de la valeur.

Les dix premiers petits des chèvres sont rendus pour repayer le crédit initial. Les propriétaires gardent les chèvres qu’ils avaient acquises à l’origine et continuent d’en tirer un profit à long terme. Le plus important est le fait qu’à ce point ils ne doivent plus avoir besoin d’une aide extérieure.

Les dix premiers petits de ces chèvres sont alors confiés à un autre groupe de femmes et d’hommes pour que, de nouveau, d’autres personnes soient aidées par un emprunt de chèvres. Un cadeau de dix chèvres est « recyclé » par la nature et par une bonne organisation. Cette procèdure continue pour aider d’autres gerns dans le besoin. A Burundi, une chèvre coûte seulement £12. En Ouganda et au Soudan, seulement £8 chacune.

Importante base de données pour l’entretien des chèvres.

« Les chèvres sont le projet numéro un de Dieu dans cette région de guerre en Afrique. Le rapport sur le projet des chèvres se répand comme le feu d’un buisson. Nous sommes optimistes sur les effets et le résultat que ce projet apporte aux pauvres. Je dirige un groupe de vingt orphelins. Je leur ai enseigné toutes les conditions nécessaires pour réaliser le projet. Ils sont prêts maintenant. Je propose de leur donner vingt chèvres puisqu’ils bénéficient d’une parcelle de terrain où ils pourront les garder. »

Pasteur George Purkweri, Lira, Ouganda

Pourquoi ne pas acheter une chèvre ou un troupeau de chèvres. Nous avons une liste des gens en attente. Votre aide est la bienvenue. Merci.

Ou bien, cliquez ici pour connaître d’autres moyens

Cliquez ici pour la Banque des pauvres de DCI.

Cliquez ici pour une présentation d’autres projets bancaires.

Social Share Toolbar

Also available in: Anglais Indonésien