Un mur, deux côtés.

jimrobinson

Vivre à Nairobi est une expérience très différente, par exemple, quand il fait noir vous ne marchez pas n’importe où. La belle partie de la ville a des gardes armés, des barrières de sécurité et des fils barbelés, mais de l’autre côté de hauts murs, il y a 500.000 personnes dans de minuscules maisons d’une pièce de bidonville sans eau, électricité, ni toilettes. Des familles entières vivent dans une chambre de 3m x 3m. J’espère aller avec Spatial Collective dans le bidonville de Mathare pour aider les gens à organiser des services.

Pour rechercher 10 ans de nouvelles, introduisez un mot dans la boîte de recherche ou cliquez ici. Notre page Facebook et Twitter ont des nouvelles d’aujourd’hui.

Social Share Toolbar

Also available in: Anglais Allemand Espagnol Indonésien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =